Carcassonne airport / L’aéroport de Carcassonne

29/11/2015: after leaving Dublin (once more), I landed in Carcassonne, a small town about 100 kilometers South-East of Toulouse. The airport of Carcassonne has a special meaning to me: as the closest Ryanair airport from Toulouse, it was my arrival point almost every time I was coming back to France during the 10 years of my Irish life. I cannot count how many times I took-off and landed there, but probably much more than 30. When I started flying from there it was a tiny airport with no shop and only one boarding gate. I had joyful times there, being welcomed by family or friends, I also had sad ones, when flying back to attend funerals, but I have an overall positive feeling about this airport as it was usually the starting point of my French holidays, or the departure point to come back to my Irish home. I spent countless hours there, either waiting for my flight when I was getting there too early, or waiting for my lift when no one could collect me right at the time of my arrival.

Landing in Carcassonne is usually quite shaky as it is a windy place, and the last few minutes turning around the airport at low altitude can be stressful for those who do not like flying. At the same time, it offers a great view on the City of Carcassonne, a fortified medieval city, with the Pyrenees Mountains in the back, and if you can manage to forget the turbulences, it is a beautiful scenery.

Some notable moments in the last 10 years could be this 31st of December, when my flight back to Dublin was cancelled because of the snow and I had to find a last minute flight from another airport as I was expected over there as the host of the New Year’s Eve party. Or this time where the wind was so strong that after flying over the airport for an hour, waiting for the wind to calm down, my flight was finally rerouted to Perpignan after the pilot calmly announced that we were running low on kerosene. But apart from some unexpected events, most of my flights went smoothly, and I even had some good times like this delicious lunch I ate in the airport restaurant (right next to the local gendarmes in their uniform having their meal well accompanied with wine), or the few times when I unexpectedly bumped into old colleagues or friends.

A few kilometres from the airport, the City of Carcassonne itself is a must see. It is quite touristic especially in summer, but it is definitely worth a visit, in low season if possible, when it is not packed with visitors.

29/11/2015: après avoir quitté Dublin (une fois de plus), j’ai atterri à Carcassonne, une petite ville à une centaine de kilomètres de Toulouse. L’aéroport de Carcassonne a une signification particulière pour moi : c’est l’aéroport Ryanair le plus proche de Toulouse, et ce fut donc mon point d’arrivée quasiment à chaque fois que je suis rentré en France pendant les dix ans de ma vie irlandaise. Je ne pourrais pas compter combien de fois j’ai décollé et atterri ici, mais probablement bien plus de trente. Lorsque j’ai commencé à voler de cet aéroport, il était très petit, sans aucun magasin et avec une seule porte d’embarquement. J’y ai eu des moments de joie, accueilli par des amis ou de la famille, aussi des moments plus tristes lorsque je rentrais pour un enterrement, mais de manière générale j’ai un sentiment positif envers cet aéroport car il était soit le point de départ de mes vacances, ou le point de retour pour revenir en Irlande. J’y ai passé des heures incalculables, soit pour attendre mon vol lorsque j’arrivais bien trop en avance, ou en attendant que quelqu’un vienne me récupérer après mon atterrissage.

L’arrivée sur Carcassonne remue souvent beaucoup à cause du vent, et les derniers instants du vol à basse altitude peuvent être stressants pour ceux qui ont peur en avion. En même temps, le survol de la région offre une vue imprenable sur la Cité de Carcassonne, une cité médiévale fortifiée, avec les Pyrénées en fond, et si vous arrivez à faire abstraction des turbulences, c’est un spectacle formidable.

Quelques anecdotes notables de ces dix dernières années pourraient être par exemple ce 31 Décembre quand mon vol fut annulé à cause de la neige et que j’ai dû trouver un vol de dernière minute dans un autre aéroport car j’étais attendu à Dublin en tant qu’hôte du réveillon… Ou encore cette fois où le vent était si fort qu’après avoir tourné une heure au-dessus de Carcassonne, attendant que le vent se calme, le pilote a finalement décidé de nous dérouter sur Perpignan, après avoir annoncé calmement que nous n’avions presque plus de kérosène… Mais à part quelques rares imprévus, la majorité de mes vols s’est passée sans incidents, et j’ai même vécu plusieurs bons moments comme ce délicieux déjeuner pris au restaurant de l’aéroport (à côté d’une tablée de gendarmes en uniforme accompagnant leur repas d’une bonne dose de vin), ou les quelques fois ou j’ai rencontré par hasard des amis ou collègues.

A quelques kilomètres de l’aéroport, la Cité de Carcassonne est à voir. Elle est très (trop?) touristique, surtout en été, mais elle mérite bien une visite si possible en basse saison, lorsqu’il est plus facile de déambuler dans ses petites rues.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: